Plan relatif aux TSAF (terminée)

Cette consultation est terminée. Elle était en cours du 2017-05-01 au 2017-06-30.

Survol des résultats

Le gouvernement du Yukon remercie tous les participants aux consultations publiques pour leur honnêteté et leur ouverture d’esprit. Les principaux thèmes abordés par les participants sont décrits ci-dessous.

Sensibilisation

Dans l’ensemble, les Yukonnais nous ont fait part du manque de sensibilisation à la question des troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF) et de l’incompréhension qui en découle. Il s’agit d’un thème qui inspire une certaine peur. La population devrait avoir plus d’information sur la meilleure façon de soutenir les personnes atteintes et leur famille. Les Yukonnais sont découragés par le manque de soutien dans les collectivités. Les fournisseurs de soins de santé et les membres de la collectivité ont le sentiment de manquer de ressources pour apporter soutenir leurs proches.

Stigmatisation

Un des thèmes principaux abordés lors de toutes les séances a été la stigmatisation. Le manque de sensibilisation peut conduire aux préjugés et à la discrimination. Les personnes atteintes d’un TSAF sont blâmées et humiliées dans toutes les collectivités.

Éducation, formation et mentorat

Les collectivités ont reconnu l’importance d’offrir plus d’information, de la formation et du mentorat pour sensibiliser aux troubles et à leurs impacts. Étudiants, enseignants, membres de la GRC, fournisseurs de soins de santé, travailleurs sociaux, personnel de justice : tous bénéficieraient d’une meilleure compréhension des TSAF. Il est important que les personnes sachent comment utiliser leurs nouvelles connaissances sur les TSAF.

Soutien dans les collectivités

Dans toutes les collectivités, les personnes atteintes d’un TSAF ont besoin de plus de services et de soutien provenant de professionnels à qui ils peuvent faire confiance. Les services proposés pourraient inclure des diagnostics, des interventions, du soutien aux enseignants, aux étudiants et aux familles ainsi qu’un accompagnement prénatal et à l’accouchement.

Les collectivités ont besoin d’aide pour diriger et coordonner le soutien et les services offerts. Les membres des collectivités et les familles ne connaissent pas les ressources qui sont à leur disposition.

Approche axée sur les forces

Les personnes atteintes d’un TSAF et les gens qui les entourent doivent surmonter des obstacles. Nous avons entendu des exemples de force, de résilience et d’occasions un peu partout au Yukon. Il est important de reconnaître que les personnes atteintes d’un TSAF apportent beaucoup de choses à leur communauté.

Le savoir des aînées, les connaissances et les langues traditionnelles, les activités culturelles et les forces des familles et des membres des collectivités peuvent se révéler positives pour les personnes atteintes d’un TSAF et leur famille. À l’avenir, ces approches axées sur les forces doivent être priorisées.

Approche holistique

Plusieurs des échanges ont été centrés sur les causes des TSAF. Pour plusieurs, il s’agit notamment du traumatisme intergénérationnel causé par le colonialisme, le racisme et les pensionnats. Il est important de reconnaître ces réalités et d’avancer de façon positive.

Les approches existantes pour aider les personnes atteintes d’un TSAF ne sont pas toujours coordonnées ou efficaces. Il est primordial d’établir une collaboration globale et pertinente. Le gouvernement territorial, les gouvernements des Premières nations, les administrations municipales, les fournisseurs de services, les organismes non gouvernementaux, les familles, les personnes ayant elles-mêmes vécu cette situation doivent travailler ensemble.

Quel était le but de la consultation?

Le gouvernement du Yukon élabore un plan d’action de 10 ans relatif aux troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale. Axé sur la sensibilisation et la prévention, le plan visera à accompagner les personnes atteintes de ce trouble (et leur famille) afin de leur permettre d’atteindre leur plein potentiel. Pour créer ce plan, nous avons suscité la participation des Premières nations, de représentants d’organismes communautaires et de nombreux intervenants.

La consultation publique a été menée par un comité consultatif interservices du TSAF, composé de fournisseurs de services gouvernementaux et non gouvernementaux, de partenaires des Premières nations, de fournisseurs de soins et d’une personne atteinte d’un TSAF. Cette consultation s’est déroulée de mai 2017 à mars 2018.

À quoi serviront les commentaires recueillis?

Le plan d’action relatif au TSAF définira comment nous travaillerons ensemble en vue de mettre en place des mesures visant à prendre soin de l’un des groupes les plus vulnérables du Yukon. Les commentaires recueillis durant la consultation nous aideront à élaborer le plan. La question du TSAF requiert une intervention collective de la part du gouvernement du Yukon, des gouvernements des Premières nations, des organismes communautaires et des citoyens dans tous les secteurs d’activités.

Donnez votre avis sur le processus de consultation

Que pensez-vous de cette consultation? Faites-nous part de vos commentaires en répondant à un court questionnaire.

Évaluez notre démarche de consultation publique.

 

Dernière mise à jour
2018-09-27

Adressez-nous vos commentaires

Nous utiliserons ces renseignements pour améliorer nos services
Vos commentaires resteront confidentiels. Pour des raisons de sécurité et de confidentialité, ne donnez aucun renseignement d’ordre personnel ou financier.

Rechercher sur le site

Pour nous joindre

Contactez eservices@gov.yk.ca si vous avez une question sur le site