Réforme électorale (terminée)

Cette consultation est terminée. Elle était en cours du 2018-10-04 au 2018-12-14.

Trouvez les résultats

Survol des résultats

Du 4 octobre au 14 décembre 2018, nous avons mené une consultation publique sur la réforme électorale à laquelle ont participé 840 personnes, deux organismes communautaires et un gouvernement autochtone.

Tous n'ont pas la même idée de ce que constitue une réforme électorale, un sujet très vaste en soi. C’est pourquoi nous avons voulu savoir sur quelle question, selon vous, une commission sur la réforme électorale devrait se pencher en premier lieu.

Voici ce qui est ressorti du sondage :

  • Pour 61,5 % des participants, la priorité devrait être donnée aux « moyens de garantir que notre système électoral permet de mieux traduire les intentions des électeurs »;
  • Pour 20,5 % des participants, les « moyens d’améliorer les règles de fonctionnement des partis politiques et des représentants élus » devraient être prioritaires;
  • Selon 13,6 % des répondants, la priorité devrait être donnée aux « moyens d’amener les citoyens à mieux se faire entendre »;
  • 4,5 % ont répondu autre chose, comme « se dispenser d’une commission » ou « ne pas s’engager dans une réforme électorale ».

La réforme du système électoral était également la question prioritaire aux yeux des Yukonnais qui se sont prononcés par courriel ou en personne lors de rencontres. Cependant, contrairement aux participants du sondage, ces personnes privilégiaient en deuxième lieu les moyens d’amener les citoyens à se faire mieux entendre, et plus particulièrement, de rendre le système électoral plus accessible afin que tous les électeurs puissent exercer leur droit de vote.

Nous voulions également savoir à quel point il est important pour vous que la commission se penche sur les points qui suivent.

Répondre le mieux possible à la volonté des électeurs

Parmi les moyens proposés pour garantir que notre système électoral répond le mieux possible à la volonté des électeurs, les répondants ont dit trouver important ou très important que la commission mette l’accent sur les éléments suivants :

  • sensibilisation du public au sujet du système électoral en place et d’autres types de systèmes électoraux (83 %);
  • consultation des Yukonnais au sujet des options de réforme du système électoral possibles (83 %);
  • études, rapports et autres travaux sur la réforme du système électoral d’autres administrations canadiennes (68 %).

Dans l’éventualité où la commission constaterait que la population yukonnaise souhaite passer à un autre système, il serait important ou très important selon les répondants au sondage qu’elle :

  • tienne compte des approches et des résultats d’autres administrations canadiennes ayant trait à la réforme du système électoral (72 %);
  • recommande un programme d’information publique sur d’autres systèmes électoraux (71 %);
  • détermine quel est le système électoral qui convient le mieux aux élections territoriales (71 %);
  • détermine quels sont les coûts et les économies possibles rattachés à d’autres systèmes électoraux (58 %).

Améliorer les règles de fonctionnement des partis politiques et des représentants élus

Parmi les moyens proposés pour améliorer la façon dont les partis politiques et les députés mènent leurs activités avant, pendant et après les élections, les répondants ont dit trouver important ou très important que la commission se penche sur les points suivants :

  • des élections équitables et transparentes (89 %);
  • des campagnes de financement et des dépenses politiques équitables et transparentes (87 %);
  • des séances de l’Assemblée législative ouvertes et responsables (83 %);
  • une représentativité des élus reflétant la diversité culturelle et sociale de la société yukonnaise (50 %).

Amener les Yukonnais à mieux se faire entendre

Parmi les moyens proposés pour amener les Yukonnais à se faire mieux entendre, les répondants ont dit trouver important ou très important que la commission veille à ce que les gens :

  • puissent profiter de modalités de vote flexibles et accessibles (83 %);
  • comprennent comment le gouvernement fonctionne (82 %);
  • aient les informations nécessaires pour voter (81 %);
  • soient inscrits sur la liste électorale (76 %);
  • disposent d’autres façons que le vote pour se faire entendre (70 %).

Autres observations

  • Les trois thèmes abordés durant la consultation publique sont étroitement liés; bien que renforcer l’un d’eux contribuerait à renforcer les deux autres, ils sont tous trois essentiels pour assurer une saine démocratie.
  • Les opinions sont très divergentes quant à la pertinence de procéder à une réforme du système électoral. Certains souhaitent que l’on modifie ou remplace le système actuel (système majoritaire uninominal à un tour) en faveur de la représentation proportionnelle sous une forme ou une autre. D’autres sont d’avis qu’on doit s’abstenir de « modifier ce qui fonctionne bien ».
  • Certains souhaitent que le gouvernement du Yukon soit franc quant à sa volonté de changer le système électoral ou la façon dont les votes permettent d’élire les députés de l’Assemblée législative.
  • Pour plusieurs, la possibilité de faire des choix éclairés est très importante, et ils sont d’avis qu’il faut éduquer le public (par exemple, au moyen d’un document objectif et facile à comprendre présentant les avantages et les inconvénients des différents systèmes électoraux) avant de mener une nouvelle consultation publique ou de demander à la population de voter sur les recommandations de la commission.
  • Les participants étaient visiblement d’avis qu’un style de politique axé sur l’affrontement et l’esprit partisan va à l’encontre de l’intérêt public, et ils préfèrent que les représentants élus soient intègres, respectueux et prêts à travailler ensemble pour servir les intérêts supérieurs de tous les Yukonnais.
  • En général, les répondants étaient favorables à l’idée de prendre des moyens d’amener les Yukonnais à mieux se faire entendre, en particulier les personnes qui éprouvent des difficultés d’accès aux services. Ils sont aussi d’avis que les élus et le gouvernement doivent être à l’écoute si l’on veut que les mesures proposées portent leurs fruits.

Quel était le but de la consultation?

Nous voulons améliorer la participation au processus démocratique et souhaitions connaître votre opinion pour nous aider à aller dans la bonne direction.

À l’automne 2018, nous vous avons demandé de nous dire quelles questions sont les plus importantes à vos yeux pour amener les Yukonnais à mieux se faire entendre, comprendre le système électoral que nous utilisons et améliorer la façon dont les partis politiques et les gouvernements élus mènent leurs activités.

Au printemps 2019, nous créerons une commission indépendante sur la réforme électorale. Son mandat sera d’orienter son travail en fonction des priorités des Yukonnais et de formuler des recommandations dans un rapport final qui sera déposé à l’automne 2019.

Pour en savoir plus à ce sujet, téléchargez le document d’information sur la consultation concernant la réforme électorale.

À quoi serviront les commentaires recueillis?

Vos priorités et celles de tous les Yukonnais dicteront l’orientation du mandat qui sera donné à la commission indépendante sur la réforme électorale.

Donnez votre avis sur le processus de consultation

 

De l’avis de certains participants, les questions du sondage montrent que le gouvernement du Yukon n’a pas la réforme électorale vraiment à cœur, mais d’autres pensent au contraire qu’elles pourraient mener à une réforme électorale en profondeur.

Cliquez ici pour répondre à un court questionnaire d’évaluation de notre démarche de consultation.

Dernière mise à jour
2019-04-24

Adressez-nous vos commentaires

Nous utiliserons ces renseignements pour améliorer nos services
Vos commentaires resteront confidentiels. Pour des raisons de sécurité et de confidentialité, ne donnez aucun renseignement d’ordre personnel ou financier.

Rechercher sur le site

Pour nous joindre

Contactez eservices@gov.yk.ca si vous avez une question sur le site