Mesures législatives relatives à l’Université du Yukon (terminée)

Cette consultation est terminée. Elle était en cours du 2019-05-15 au 2019-06-30.

Survol des résultats

Au total, 378 personnes ont répondu au sondage.

De ce total, 87 % ont indiqué vivre à Whitehorse et 11 % ont déclaré vivre dans une collectivité rurale.

Dix personnes ont participé à des rencontres publiques. 

En réponse à la question sur les buts et objets pris en considération pour l’Université du Yukon :

Parmi les participants, 74 % étaient d’accord avec les buts et les objets visés par l’intégration à la loi sur l’Université du Yukon.

Dans quels domaines le gouvernement territorial devrait-il assurer la supervision de l’Université du Yukon?

  • Pour 71 % des participants, le gouvernement devrait limiter le montant des droits de scolarité.
  • Pour 28 % des participants, le gouvernement devrait établir des priorités pour augmenter le nombre d’inscriptions de certains groupes d’étudiants.
  • Pour 30 % des participants, le gouvernement devrait établir des priorités pour améliorer les résultats scolaires de certains groupes d’étudiants.
  • Pour 63 % des participants, le gouvernement devrait établir des priorités en matière d’enseignement pour l’université.

En ce qui concerne les indicateurs de responsabilisation, de quoi l’Université du Yukon devrait-elle assumer la responsabilité?

  • Pour 73 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable du nombre d’inscriptions des étudiants et du nombre de diplômés.
  • Pour 45 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable du nombre d’inscriptions et du nombre de diplômés au sein des Premières nations du Yukon.
  • Pour 28 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable du nombre d’inscriptions d’autres étudiants autochtones (Premières nations non yukonnaises, Métis, Inuit) et du nombre de diplômés.
  • Pour 44 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable de l’intégration du point de vue des Premières nations du Yukon et du point de vue nordique dans les programmes et la culture de l’université.
  • Pour 24 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable du nombre d’étudiants postsecondaires de première génération (étudiants dont les parents n’ont pas fréquenté d’établissement postsecondaire).
  • Pour 69 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable de la satisfaction des étudiants à l’égard des services offerts par l’université (ex. efficacité de l’information sur les programmes, du soutien culturel et du soutien social).
  • Pour 68 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable de la satisfaction des diplômés à l’égard de leur programme ou de leur cursus.
  • Pour 67 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable du taux d’emploi des diplômés.
  • Pour 73 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable des titres de compétences décernés (grades universitaires, diplômes, certificats, diplômes professionnels et cours d’appoint).
  • Pour 26 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable des titres de compétences décernés aux étudiants des Premières nations du Yukon.
  • Pour 21 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable des titres de compétences décernés aux autres étudiants autochtones.
  • Pour 45 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable du sentiment d’appartenance des étudiants à un milieu universitaire inclusif.
  • Pour 50 % des participants, l’Université du Yukon devrait être responsable de la satisfaction des étudiants à l’égard de leur participation à la gouvernance de l’université.

Qui devrait siéger au conseil des gouverneurs?

  • Pour 71 % des participants, des représentants des Premières nations devraient siéger au conseil des gouverneurs.
  • Pour 65 % des participants, des représentants des collectivités rurales devraient siéger au conseil des gouverneurs.
  • Pour 83 % des participants, des représentants du corps enseignant devraient siéger au conseil des gouverneurs.
  • Pour 67 % des participants, des représentants d’autres employés de l’université devraient siéger au conseil des gouverneurs.
  • Pour 69 % des participants, des représentants des étudiants devraient siéger au conseil des gouverneurs.

Qui devrait siéger au sénat?

  • Pour 47 % des participants, des représentants d’employés de l’université n’appartenant pas au corps enseignant devraient siéger au sénat.
  • Pour 58 % des participants, des représentants du corps enseignant et des autres employés de l’université issus des Premières nations devraient siéger au sénat.
  • Pour 76 % des participants, des représentants du corps enseignant de chacune des facultés de l’université devraient siéger au sénat.
  • Pour 56 % des participants, des représentants des collectivités rurales membres du corps enseignant ou occupant une autre fonction à l’université devraient siéger au sénat.
  • Pour 66 % des participants, des représentants des étudiants devraient siéger au sénat.

Que devrait faire l’Université du Yukon pour garantir que les personnes qui résident dans les collectivités rurales soient entendues dans le cadre du mécanisme de gouvernance de l’université et que leurs besoins en matière d’éducation soient comblés?

  • Pour 55 % des participants, des membres des collectivités rurales devraient siéger au conseil des gouverneurs.
  • Pour 44 % des participants, des membres du corps enseignant et d’autres employés de l’université provenant de collectivités rurales devraient siéger au sénat.
  • Pour 50 % des participants, il faudrait mettre en place une structure de consultation rurale pour conseiller le conseil des gouverneurs, le sénat et l’administration de l’université sur les besoins des localités.
  • Pour 66 % des participants, il faudrait mener des consultations régulières auprès des localités au sujet de leurs besoins.
  • Pour 59 % des participants, il faudrait voir à ce que le mandat de l’université soit de répondre aux besoins des collectivités rurales en matière d’éducation.

Quel était le but de la consultation?

Le Collège du Yukon est en passe de devenir l’Université du Yukon. Pour ce faire, il est nécessaire de mettre en place de nouvelles mesures législatives. Le gouvernement du Yukon élabore donc la loi qui permettra d’encadrer et d’orienter les activités de l’Université du Yukon.

Au Canada, les provinces et les territoires encadrent les établissements postsecondaires. Pour sa part, le gouvernement du Yukon encadre le Collège du Yukon au moyen de la Loi sur le Collège du Yukon. Toutefois, afin de répondre aux exigences liées au statut d’université, il est nécessaire de mettre en place une nouvelle loi.

Pour que l’Université du Yukon continue de répondre aux multiples besoins de la population yukonnaise en matière d’éducation, le gouvernement du Yukon demande au public, aux partenaires et aux Premières nations du territoire de lui faire part de leurs commentaires sur certains éléments importants de la nouvelle loi, notamment :

  • Le mandat de l’université
  • La surveillance exercée par le gouvernement et l’autonomie de l’université
  • La reddition de comptes par l’université
  • La gouvernance de l’université
  • La prestation de programmes dans l’ensemble du territoire

Consultez les définitions de certains mots clés à connaître pour répondre au sondage en ligne.

À quoi serviront les commentaires recueillis?

Vos commentaires seront examinés – tout comme ceux des gouvernements des Premières nations, des municipalités, des étudiants et du personnel du Collège du Yukon – au fur et à mesure de l’élaboration de la loi sur l’Université du Yukon.

Donnez votre avis sur le processus de consultation

Que pensez-vous de cette consultation? Faites-nous part de vos commentaires en répondant à un court questionnaire.

Évaluez notre démarche de consultation publique.

Dernière mise à jour
2019-10-10

Adressez-nous vos commentaires

Nous utiliserons ces renseignements pour améliorer nos services
Vos commentaires resteront confidentiels. Pour des raisons de sécurité et de confidentialité, ne donnez aucun renseignement d’ordre personnel ou financier.

Rechercher sur le site

Pour nous joindre

Contactez eservices@gov.yk.ca si vous avez une question sur le site